pêche release catch nokill mouche mer relacher tenir poisson

Manipuler le Poisson ⏩ Comment faire ?

On voit régulièrement des poissons mal, voir très mal manipulés… et voir manipuler le poisson de cette manière c’est crispant… Respectons nos poissons !!!

nokill barset petitLes excuses ne manquent pas, c’est certain : La fatigue après l’excitation d’une prise après un beau combat, un poisson glissant, une prise très nerveuse…
Sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram…) on tombe parfois sur la photo d’un magnifique poisson malheureusement mal manipulé. Et nous savons tous ce que cela créé : des dizaines de commentaires, des insultes et des réactions de pêcheurs indignés. De vrai lynchages qui peuvent être d’une violence inouïe !

Cependant, nous devrions utiliser ces situations pour éduquer plutôt que pour insulter nos confrères pêcheurs. En vérité, le pêcheur ne connait tout simplement pas la bonne manière de manipuler le poisson et par ignorance il fait des erreurs… Tout le monde n’a pas eu la chance d’avoir un grand-père, un père ou un ami qui lui apprenne comment manipuler le poisson.

L’objectif de cet article est d’améliorer son comportement et son habilité quant à la manipulation et le respect des poissons en eau douce comme en mer. Si vous êtes un pêcheur chevronné, un petit rappel ne fera pas de mal. Si vous êtes débutant ou pas très à l’aise pour manipuler le poisson : Servez-vous une bonne tasse de café, installez vous confortablement et lisez attentivement ce qui va suivre.

En effet, il y a quelques règles simples à retenir et à appliquer lors de votre prochaine capture pour éliminer ou au moins minimiser le traumatisme que peut vivre le poisson.

Tout d’abord, rappelez-vous que le milieu aquatique est presque dépourvu de gravité. En d’autres termes, les poissons ne sont pas faits pour être sortis de l’eau et être manipulés. Effectivement, à la différence de vous et moi, leurs organes ne sont pas résistants aux effets de la gravité. C’est peut être évident mais il faut le rappeler car cela cause de nombreuses complications, certaines menant à la mort du poisson.

Tenir un poisson par la queue ou la mâchoire et le suspendre verticalement est peut être un des pires gestes qu’on puisse infliger à un poisson qu’on avait l’intention de relâcher. En effet, le propre poids du poisson peut séparer ses vertèbres et ses organes internes se déplacent ce qui peut entraîner des lésions et des déchirements.

La meilleure façon de manipuler le poisson

Premièrement, la règle la plus importante est de limiter au maximum le temps passé hors de l’eau. Deuxièmement, gardez à l’esprit qu’il faut maintenir le poisson à l’horizontale : Il ne faut jamais tenir un poisson à la verticale mais toujours s’assurer de maintenir le ventre du poisson qui doit idéalement reposer dans votre paume  ouverte.

Le fish grip

poisson peche capture accroche machoireLes pinces à mâchoires sont des outils pratiques si et seulement si elles sont utilisés correctement et uniquement sur certaines espèces qui ont une mâchoire armée de dents acérés.

S’il vous plait, préférez l’épuisette à cet outil qui peut infliger très rapidement des dégâts irréversibles. Si vous me croyez pas, essayez sur votre lèvre ! A vos risques et périls.

Les branchies

Ne touchez JAMAIS aux branchies du poisson. C’est certainement un des organes le plus sensible du poisson. Sans elles, il ne peut pas extraire l’oxygène de l’eau, respirer et donc survivre. La moindre lésion, même mineure, aux branchies peut diminuer son absorption d’oxygène. Si les poissons possèdent des ouïes prospectrices ce n’est pas par hasard. Donc, ne mettez jamais vos doigts sous les opercules pour saisir un poisson. Attention également aux yeux.

Le mucus

Si vous amenez le poisson au bord ou à bord d’un bateau, assurez-vous que la zone sur laquelle vous allez le poser est humide. Si vous ne le faites pas, vous risquez de retirer le mucus protecteur du poisson. Il ne faut JAMAIS utiliser un linge ou un torchon pour saisir un poisson. Toutes les surfaces qui entrent en contact avec le poisson (épuisette, mains, plat-bord, ruban à mesurer, etc.) doivent être mouillées. Si vous ne le faites pas, vous risquez d’abîmer le mucus du poisson. Ce mucus le protège des bactéries et autres pathogènes présents en quantité dans l’eau. Il va de soit que toutes les surface abrasives sont à éviter (sable, rochers, graviers, terre, herbes ou algues sèches).

L’hameçon

écraser hardillons doigts blessure poisson pêcheUn poisson qui a avalé profondément un hameçon doit être manipulé avec beaucoup d’attention. Pour retirer un hameçon difficile d’accès, une pince longue (la mienne est dispo içi) est un outil indispensable à avoir avec soi. Si vous n’arrivez pas à retirer un hameçon, la meilleure décision est de couper la ligne aussi près que possible de l’œillet et de relâcher le poisson avec l’hameçon. Dans la plupart des cas, le poisson rejettera l’hameçon. Pour augmenter vos chance de décrocher un poisson et éviter de le blesser inutilement, changez vos hameçons triples avec des hameçons simples. Écraser vos ardillons est aussi très efficaces. C’est ce que j’ai fait sur mes leurres et je n’ai pas plus de décrochés qu’avant.

Balance

S’il vous plait, si vous souhaitez relâcher un poisson, ne le pesez pas avec une balance nécessitant de l’y accrocher. Vous pouvez réaliser une approximation de son poids à partir de sa taille. Si vous y tenez absolument placez le poisson dans un sac plastique humide suspendu au crochet de la balance.
Je vous recommande cette balance qui fonctionne très bien et a un bon niveau de précision.

 

La fatigue

triste poissonUn poisson qui vous a livré un beau et long combat aura besoin de temps pour récupérer avant de repartir. En bref, le poisson vient faire un effort intense ce qui entraîne une accumulation d’acide lactique dans ses muscles. Le niveau d’acide doit diminuer avant de laisser repartir le poisson. Si vous précipitez la relâche, il se peut que le poisson nage quelques mètres, s’arrête puis se retourne et meurt. Ce n’est clairement pas l’objectif pour un poisson que l’on vient de gracier… Attention, le fait qu’un poisson s’éloigne en nageant ne signifie donc pas toujours qu’il survivra.

Pour aider le poisson à récupérer vous devez suivre ces étapes:

  1. Mettre le poisson dans l’eau en le maintenant fermement par la queue.
  2. Faire onduler le poisson d’un côté puis de l’autre en reproduisant le mouvement de sa nage naturel.
  3. Vous allez sentir lorsque le poisson est prêt à partir lorsqu’il tentera de se libérer d’un coup de queue.
  4. Quand les coups de queue seront suffisamment vigoureux, relâchez votre main le poisson.
  5. Essayez de garder un contact visuel car c’est beau un poisson relâché !

Faible Profondeur

Dans la mesure du possible et surtout en eau douce, essayez de relâcher le poisson dans une eau plus profondeEn effet, elle contient plus d’oxygène que l’eau stagnante peu profonde. C’est particulièrement le cas en été.
Pêcher dans des zones peu profondes en été représente donc potentiellement un danger pour les poissons. De plus, plus la température de l’eau est élevée, plus le taux d’oxygène dans l’eau est réduit. En pratique, cela implique que les longs combats avec un équipement trop léger peuvent à terme causer la mort d’un gros poisson. Adaptez donc votre équipement et utilisez un équipement robuste afin d’abréger la durée des combats.

Grande profondeur

Attention, lorsque l’on pêche en profondeur, la différence de pression entre le fond de l’eau et la surface est importante. Le poisson (comme le plongeur sous-marin) risque un accident de décompression si il remonte trop rapidement à la surface. Vous pourrez percer la vessie natatoire du poisson avant de le relâcher mais cette technique est délicate pour un résultat trop aléatoire. Il vaut mieux s’abstenir de faire du no-kill ou du catch and release au large…

Plus vite vous relâcherez vos captures, le plus elles auront de chances de repartir en bonne santé!

Conclusion

relaché part surface eau saumonSi vous suivez ces quelques précautions la prochaine fois que vous manipulez un poisson, vous vous assurez qu’il retourne sereinement dans son environnement. Il pourra alors se reproduire afin de perpétuer son espèce. Il se peut aussi que vous fassiez le bonheur d’un autre pêcheur qui le relâchera comme vous !
N’oublions pas qu’il n’y a qu’un nombre limité de poissons en eau douce comme en mer (ouioui, même si c’est grand). Ajoutons aussi que la pêche est de plus en plus intensive (amateurs comme professionnels). Alors, si nous utilisons de bonnes pratiques de remise à l’eau, ces poissons que vous avez gracié seront là pour les générations futures et pour le plaisir de tous.

En définitive, nous sommes responsables de nos milieux aquatiques et il ne tient qu’à nous de préserver la ressource.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le savoir-vivre du pêcheur, c’est par là.

Si vous souhaitez vous équiper au mieux pour accueillir le poisson, c’est par là.

Bonne pêche à tous et à toutes !

Manipuler le Poisson ⏩ Comment faire ?
4.7 (93.1%) 29 votes
Envoyez cet article à vos amis pêcheurs !

6 Comments

  1. Dumont10 octobre 2018

    Merci d’ecrire ce que j’eprouve
    J’apprends à pêcher sur YouTube et je ne vois que des no kill. Des poissons manipulés avec des mains sèches, pendus par la mâchoire etc
    J’espere qu’en enfer ils seront pendus de même
    Malheureusement je ne sais comment leur envoyer votre adresse pour qu’il apprennent à traiter les poissons avec respect autrement qu’ils aient le courage de dire qu’ils les mangent

    Répondre
    1. Norbert10 octobre 2018

      Merci pour votre message.
      Je suis content que vous ayez apprécié cet article.
      Cependant, je préfère avoir un avis un peu moins tranché : Effectivement, qui n’a jamais foiré une manipulation? l’excitation, un poisson mal piqué, un terrain pas évident, le manque d’expérience… Et même avec toutes les précautions possible il est possible que le poisson ne reparte pas dans les meilleures conditions
      Si vous souhaitez partager cet article, il suffit de copier/coller cette adresse : http://mieuxpecher.com/manipuler-le-poisson/
      A bientôt.

      Répondre
  2. roupsard7 novembre 2018

    Très bien

    Répondre
  3. outback3 février 2019

    40 ans que je pêche et on en apprend tous les jours , merci pour ces infos précieuses.

    Répondre
  4. Selena5 mars 2019

    Hi there! Such a good article, thanks!

    Répondre
  5. François GANDON16 avril 2019

    super article a mettre dans les brochures de permis de pêche

    Répondre

Laisser un commentaire

Scroll to top