méthodes et techniques pêcher l'orphie ou l'aiguillette

Orphie ▷ Techniques de Pêche

L’orphie est une espèce commune dans les régions françaises. C’est une espèce assez impopulaire auprès des pêcheurs à la ligne en raison de son odeur, de sa capacité à emmêler toutes les lignes et aussi par le fait qu’elle se trouve dans des zones où d’autres poissons sont visés. Cependant, elle offre un combat de qualité voir spectaculaire si vous avez la chance de l’observer bondir hors de l’eau en chandelle pour se libérer de l’hameçon.

Connaître l’orphie

Ce que vous devez savoir sur l’orphie

orphie pêchée méthodes et techniques

  • Nom scientifique : Belone belone
  • L’orphie est également connue sous les appellations suivantes : Aiguillette, Espadon Breton (mon préféré), Poisson à long nez. Dans le monde anglo-saxon elle est aussi appelé Guide ou Gardien du Maquereau car elle se trouve souvent en bordure de bancs de maquereaux.
  • Taille : On a déjà vu des orphies mesurant jusqu’à 1 mètre et pesant 1,5 kg
  • Statut UICN de l’Orphie (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) en Europe : LC (Préoccupation mineure)
  • Habitat : Se trouve dans les eaux Européenne aussi bien en Manche qu’en Atlantique et en Méditerranée.
  • Alimentation : Sa nourriture se compose principalement de petits poissons comme le hareng, le sprat, le lançon et les alevins ou juvéniles d’espèces plus grandes.
  • Reconnaissance : L’orphie est facilement reconnaissable. En effet, elle a un corps mince et extrêmement allongé avec un long rostre rempli de dents. La mâchoire inférieure est légèrement plus longue que la mâchoire supérieure. Les nageoires dorsale et anale sont petites et placées très en arrière sur le corps, tout comme les nageoires pelviennes. Le dessous du corps de l’orphie est argenté et pâle alors que le dos et les flancs sont bleus à verts. La queue est fourchue.

Habitat, comportement et nourriture de l’orphie

L’orphie est un poisson original car elle se nourrit plutôt vers la surface de l’eau (à l’inverse d’autres poissons pélagiques tel le maquereau et le hareng qui restent généralement dans les profondeurs). Les aiguillettes s’approchent du rivage et chassent souvent autour de structures côtières. Elles se trouvent généralement dans les perturbations de courants de marée.

Les orphies se regroupent en bancs et se déplacent ou chassent en groupe. Elles se rapprochent aussi avec les maquereaux et les lançons. Leur régime alimentaire est composé de petits poissons comme les sprats, les petits harengs, les maquereaux et les calmars. A noter qu’il s’agit d’une espèce migratrice que l’on trouve dans les eaux peu profondes en été, puis qui s’éloigne en eaux plus profondes, loin de la côte, pendant les mois d’hiver.

Méthode et techniques de pêche de l’Orphie

L’orphie se nourrit souvent autour des structures ou des rochers qui brisent le flux de la marée. Les jetées et autres digues sont de bons spots du bord pour cibler cette espèce. Les eaux calmes à l’intérieur des ports peuvent également être productives, et les orphies peuvent remonter assez loin dans les rivières pendant les mois d’été. L’orphie est une grande combattante et risque de mettre à mal votre matériel si il est trop léger. Ce poisson saute hors de l’eau lorsqu’ils est accroché, et peut parfois “surfer” sur l’eau. Il saute hors de l’eau et en utilise sa queue à la surface sur une courte distance.

pêcher l'aiguillette ou orphieL’orphie n’atteint pas de grandes tailles. Une orphie d’environ 500 grammes est déjà une très bonne prise, et celle de près de 1 kilo peut être considérée comme un excellent spécimen. C’est pour cette raison que la pêche à l’orphie avec un matériel léger est de loin la plus amusante. Comme l’orphie se nourrit à proximité de la surface de la mer, la présentation d’appâts au fond de la mer ne donnera pas beaucoup de résultats. Les leurres et les appâts doivent être présentés assez haut dans la colonne d’eau pour réussir à attraper cette espèce.

Où pêcher l’Orphie ?

Et bien un peu partout en France ! Vous pouvez prospecter partout où se trouvent les autres poisson. Comme je le dit souvent sur ce blog, traquez les anomalies : Là où il y des ruptures dans le paysage ou dans les courants.

Pêche au leurre

Les orphies accepteront les cuillers tournantes, les plus productives étant les fines cuillers tournantes argentées. Ils acceptent également les leurres de surface en tous genres, les plumes des mitraillettes à maquereau mais c’est peut être avec les leurres à bavette que j’en ai fait le plus. La distance de lancer n’est pas vraiment importante car la plupart des fois que j’en ai pêché du bord, je les ai prises à moins de 30 mètres des jetées et des quais. Essayez de rembobiner rapidement plusieurs fois pour voir si les orphies se nourrissent à la surface ou sous la surface de l’eau. Si le leurre ne suscite aucun intérêt après quelques lancers, moulinez plus lentement pour que le leurre descende plus bas. Continuez ainsi jusqu’à ce que vous ayez localisé à quelle profondeur les orphies se nourrissent.

Pêche au bouchon

La pêche au flotteur est une technique classique pour attraper des orphies. La meilleure technique est d’utiliser un flotteur qui peut être ajusté en fonction de la profondeur. Commencez par régler le flotteur pour présenter l’appât à 50 ou 60 cm sous la surface. S’il n’y a pas de touches, réajustez le montage de façon à ce que l’appât soit présenté 30cm plus profond jusqu’à ce que vous ayez trouvé le niveau auquel les orphies se nourrissent. Il est peu probable que les orphies se trouvent à une profondeur importante.

Les orphies acceptent un certain nombre d’appâts différents : Le maquereau est un appât de choix, mais un morceau de hareng ou de calmar valent également la peine d’être essayés. Les petits lançons sont également un excellent appât pour pêcher les orphies. Si vous êtes à court d’appâts, une bande d’orphie elle-même peut être utilisée.

Manipulation de l’Orphie

pêcher l'orphie en bretagneL’orphie est un poisson fragile qu’il faut le moins manipuler le moins possible. Le rostre (ou nez ) possède de petites dents aiguisées qui peuvent vous blesser. De plus, l’odeur que dégage sa peau est terrible.

L’orphie a un bec dur, semblable à un os, que les hameçons ne transpercent pas facilement. Il est courant de piquer l’orphie sur un flanc et ca risque d’abimer ce poisson. Pêcher sans ardillon est vraiment nécessaire si vous souhaitez la relâcher dans les meilleurs conditions.

à lire aussi : Comment Manipuler le poisson ?

L’orphie en cuisine

Aïe aïe, aïe, on y arrive ! Certains l’aiment, d’autre pas. Les orphies sont parfaitement comestibles, bien que leurs arrêtes vertes ou bleutées (toutes à fait naturelles). Certains consommateurs pensent alors que le poisson est pourri ou malade… Bien que ce poisson ne soit jamais devenu un poisson de consommation en France, l’orphie est assez populaire dans les pays méditerranéens. On les retrouves sur les comptoirs de poisson frais, mais aussi congelé et exporté. Le désarêtage est aussi un exercice assez périlleux avec ce poisson. Même si les arrêtes se voient très bien.

Pour terminer…

C’est un très beau poisson mais on va pas se mentir beaucoup d’entre nous cherchent plutôt à l’éviter à cause de ses qualités gustatives, de son odeur, de sa peau assez malodorante et sans compter le bor*** bazard qu’elle risque de mettre dans vos lignes. Cependant j’ai testé l’orphie avec cette recette du chef Simon à la bière ! Je dois dire que j’ai été plutôt surpris, c’est délicieux et c’est bien loin de ce que l’on m’avait servi lorsque j’étais enfant…

Laisser un commentaire

Scroll to top