comeent pecher de gros bars en bretagne

Gros Bars ▷ Comment les pêcher ?

Pêcher de gros bars : Le rêve de beaucoup de pêcheurs en mer… Certains accéderont à leur rêves, d’autres pas… C’est la vie ! On commence à parler de beaux gros bars quand ils  mesurent plus de 70cm. Autrement appelés Lunkers ce sont de superbes poissons. On ne va pas se mentir, c’est souvent le fruit du hasard si l’on tombe sur un de ces spécimens diront certains. Cependant, il est possible d’orienter sa traque et sa recherche de gros bars. Et puis la chance, ça se provoque !

N’oublions pas que pour arriver à cette taille, c’est certainement un poisson qui est plus habile et malin que les autres. En tout cas, il a réussi pendant 15 ans (âge estimé pour 70cm) à éviter tous les pièges de l’océan (pollutions, pêcheurs, prédateurs….) ce qui n’est pas rien.

Les gros bars sont ailleurs !

En effet, Les gros bars ne font rien comme les autres bars (ou presque) donc évitez les zones trop évidentes et bien souvent sur-pêchées. Trouvez des zones encombrées ou difficiles d’accès. C’est là que se trouvent les plus gros spécimens de bars qui y trouvent des zones offrant une bonne sécurité afin de se nourrir en paix.

Quel est le bon moment pour pêcher des gros bars ?

La nuit, le leverpêche au gros bars au leurre et le coucher du soleil sont propice à l’activité de tous les poissons. Cependant, la nuit il se passe quand même beaucoup de choses ;-). En effet, les bars sont à la recherche de nourriture lui permettant de dépenser le moins d’énergie possible dans un environnement le plus sécuritaire possible. Et comme ils sont malin ils vont opter pour les meilleurs moments : Le retour du calme sans passages de bateaux, pas de baigneurs ou d’activité humaine…

Quels sont les meilleurs spots pour pêcher de gros bars ?

C’est comme le coin aux champignons, on le donne pas celui là! Plus sérieusement, cherchez les anomalies et présentez le mieux possible votre appât ou votre leurre. Les estuaires avec beaucoup de goémons donnent d’excellents résultats. De même, sur les chasses ils se trouveront sous la mêlée ou en périphérie. Ainsi ils récupèrent facilement les proies déjà “prémâchées” ou attaquées par les plus petits bars. Le gros bar est un opportuniste, ne l’oubliez pas.

Quelles sont les meilleures conditions pour attraper les gros bars ?

  • Les gros coefficients de marées (supérieurs à 85) peuvent donner de bons résultats. Effectivement, l’eau est beaucoup plus en mouvement et c’est donc l’occasion rêvée d’attraper plus de poisson fourrage pour ces gros poissons. De plus, la vie en bordure est plus abondante et sort plus facilement (crabe, crevette, vers…)
  • Avant une dépression météo, le bar aura tendance à se nourrir et “faire des provisions”.
  • L’automne est une période propice car le bar prendra plus de risques pour se nourrir et préparer son départ sur les frayères.

Quel leurre pour pêcher le gros bar ?

Vous l’avez compris le spécimen important, essaye en permanence de résoudre l’équation suivante : 

Comment me nourrir le plus possible en dépensant le moins d’énergie possible ?

Il est donc très probable que vous puissiez le surprendre au fond avec un leurre lent. Un leurre imposant peut aussi être une bonne tactique pour répondre à cette question que se pose en permanence les gros bars.

Je vous recommande ce leurre qui est un excellent rapport qualité prix et m’a déjà permis de sortir de gros spécimen de Labrax.

Observations personnelles

Le plus souvent, j’ai pêché mes plus gros bars en septembre, en octobre ou en novembre. Ce sont les périodes où l’on ne peut pêcher qu’une seule marée par jour car les jours diminuent. J’ai noté que les bars étaient beaucoup plus gros et bien mieux nourris que ceux de l’été. De plus, les plans d’eau sont plus calmes : il y a moins de trafic maritime, de passage et de baigneurs. Ce qui fait le plaisir de nos amis

Mon dernier gros bar pêché

Le dernier gros bar que j’ai attrapé (fin octobre), c’était sur un leurre Ali Ali et à vue en estuaire (à moins de dix mètres ).
J’ai eu la chance de le voir en premier… Si c’était l’inverse il serait déjà loin. Il a pris ce leurre juste sur la descente et avant même que je puisse l’animer.

N’oubliez pas de relâcher vos plus belle prises (double maille). Ce sont des poissons magnifiques qui sont de bons reproducteurs avec un patrimoine génétique certainement exceptionnel. (On en reparle un peu plus bas)

Le bar a bien évidemment fait un démarrage très violent et rapide pour aller directement se mettre dans le goémon et une faille… Connaissant un peu 😉 ce poisson et étant habitué à cela, j’utilise un bas de ligne fluoro de 20lbs qui résiste bien à l’abrasion. Au final, j’ai sorti ce bar assez facilement.
En pêchant avec la tresse, vous pouvez sentir chaque mouvement du poisson car elle ne s’étire pas comme le fluoro ou le nylon et j’ai sorti le poisson suffisamment rapidement pour ne pas le fatiguer. En effet, et vous le savez certainement, les gros poissons prennent plus de temps à récupérer après un combat. Le bar pesait plus de 3,5kg et a récupéré pendant quelques minutes avant d’être relâcher.

Mes conditions idéales pour pêcher de gros bar:

  1. Marée montante au lever du jour, conditions de faible luminosité. En effet, les poissons se rapprochent de la côte et surveillent les parages pour voir où se trouve de la nourriture.
  2. Dans le doute, les leurres souples fonctionneront toujours.
  3. Bien souvent et à vue, vous n’aurez le droit qu’à une chance.
  4. Prévoyez un Fluorocarbone transparent bien épais en bas de ligne, surtout sur les spots encombrés.
  5. Aiguisez vos hameçons régulièrement car ils s’émoussent après avoir heurté des rochers, etc.
  6. Vérifiez vos nœuds, c’est l’erreur classique et stupide… Un poisson qui se décroche car on a mal effectué un noeud c’est la loose absolue… Aussi bien pour vous que pour le poisson qui repart avec un leurre dans la bouche…
  7. Croisez les doigts 😉

Dois-je conserver mon poisson ou le relâcher ?

C’est une bonne question et je n’ai pas d’avis tranché sur le sujet. Je n’ai rien contre le prélèvement, bien au contraire, c’est l’essence même de la pêche : Les 100% No-kill qui relâchent toutes leurs prises pour ensuite aller manger du poisson pané d’Alaska au gout de flotte, ca n’a pas de sens… Il faut aller au bout de la démarche …

Cependant, les gros bars dont il est questions dans cet article (ceux qui font plus de 70cm) sont d’excellent reproducteurs et contribuent énormément à l’espèce comme vous pouvez le voir sur cette image (crédit : Etude PISCO).

En résumé, plus le poisson est grand plus il produit de jeunes poissons. A noter que la maturité sexuelle du bar n’intervient pas avant 38-39cm. Je suis donc favorable à une double maille : Une maille minimale (légale) en dessous de laquelle tous les bars doivent être relâchés et une maille maximale (de bon sens) au dessus de laquelle il faut aussi relâcher le poisson pour qu’il puisse assurer la pérennité de l’espèce. Mais pour cette taille maximale, c’est à vous et votre conscience de voir…

Si vous êtes à la recherche de leurres pour les bars de toutes tailles, n’hésitez pas à jeter un oeil à cet article.

Laisser un commentaire

Scroll to top