la passion de la pêche en hiver et de nuit

Avez-vous le Syndrome de la Pêche de Nuit ?

Beaucoup de gens se demandent ce qui peut pousser un pêcheur à quitter la maison à des heures où les honnêtes gens dorment encore… C’est vrai : Pourquoi aller à la pêche de nuit pour affronter des températures glaciales, le vent et la pluie ? Pour parcourir quelques rochers ou marcher sur une plage en scrutant l’horizon ?

Je vous rassure, je me le demande aussi parfois lorsque je n’ai qu’un œil ouvert après un réveil à 4 heure du matin…
pêche de nuit hiver vent froidEt la réponse n’est pas évidente. En effet, l’espoir seul d’affronter un gros poisson, est-elle une motivation suffisante ? Je ne le pense pas, le pêcheur a beaucoup d’autres motivations, telles que la solitude, le calme, l’immensité et d’autres encore.

Reconnexion

Et si c’était simplement une histoire de reconnection avec la nature et les éléments ? Je ne parle pas ici de la “pseudo-reconnection avec la nature” chère à quelques bobos parisien qui vont visiter le salon de l’agriculture ou faire une heure d’accrobranche. Je parle de quelque chose de beaucoup plus profond. Une communion ou un partage avec la nature. Un endroit magnifique où l’on est invité.

Secrets

Dans la pêche de nuit en hiver comme en été, il y a beaucoup de secrets, tant pour les techniques que pour les spots. La nuit qui nous enveloppe permet de faire des découvertes et de développer des compétences particulières. Ainsi, vous n’aurez pas à les partager par la suite, et que personne ne vous a vu utiliser.

Solitude

Les pêcheurs sont aussi de drôles de bêtes qui ne recherche pas toujours la compagnie des autres. La plupart d’entre nous avance l’argument qu’il faut préserver le spot. Mais au fond ce que nous cherchons, c’est de ne plus voir ces pêcheurs qui ne viennent pêcher que lorsqu’ils entendent qu’il y a du poisson et qui viennent se coller à vous dès que vous mettez un leurre à l’eau… Je suis sûr que vous voyez de qui je parle !

Calme de la pêche de nuit

Et puis, il y aussi ce calme : Tout le monde dort et la nuit vous appartient : Vous êtes seul face aux éléments et aux poisson (je l’espère pour vous!) Il n’y a plus de jet-skis, de bateau, de baigneurs et de bruit. Le poisson n’est plus dérangé, vous ne l’êtes plus non plus. On est pas bien là ?

 À lire aussi : Les bienfaits de la pêche sur la santé

Enfin,

Beaucoup de gens me demandent aussi pourquoi je remet les poissons à l’eau… Pour moi, il n’y a aucun doute, les grands spécimens sont rares, précieux et leurs gènes certainement au dessus de la moyenne. C’est encore plus vrai lors des périodes de frai. Cependant il faut satisfaire les besoins de protéines marines dans la maison. Pour se faire il suffit de sacrifier de temps en temps quelques spécimens mineurs au dessus de la maille. J’essaye de prélever si possible des mâles.

Quelle que soit votre motivation, si la nuit vous vous trouvez sur un rocher ou sur une plage… En train de lancer votre leurre à la mer dans l’espoir d’attraper un poisson trophée… Le nez exposé aux éléments, vous êtes vous aussi et sans aucun doutes atteint du “syndrome de la pêche de nuit”. Bienvenue dans la famille !

Laisser un commentaire

Scroll to top